Ukraine : Bruxelles veut des mesures urgentes et la fin de l'intimidation

24 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
Alors que la contestation populaire pro-européenne se poursuit à Kiev, notamment sur la place de l’Indépendance, Stefan Füle le commissaire chargé des relations de voisinage, a rencontré hier et ce jeudi le président Viktor Ianoukovitch et des responsables de l’opposition et de la société civile.

“Concernant l’aide financière, oui, elle est soumise à des conditions, et celles-ci sont complètement transparentes : des réformes, des réformes, des réformes. J’ai souligné le besoin de prendre des mesures urgentes pour une réforme constitutionnelle et pour la formation d’un nouveau gouvernement qui associe tous les acteurs en présence et qui garantissent de futures élections libres et transparentes”.

Stefan Füle a refusé de donner un chiffre précis sur le montant de l’assistance financière dont l’Ukraine a cruellement besoin. Il a conditionné toute aide à la mise en œuvre des réformes. Il s’est rendu au chevet des blessés dans les deux camps et il a réaffirmé que “le seul plan qui pouvait fonctionner était un plan ukrainien, conçu par des Ukrainiens et mis en œuvre par des Ukrainiens”.

Une manière de répondre à Moscou qui accuse les Européens de faire pression sur Kiev.

0 commentaire