Barack Obama et François Hollande sur la même longueur d'ondes

Découvrir le nouveau player
euronews (en français)
2,2K
393 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
François Hollande est le premier dirigeant étranger invité pour une visite d‘État par Barack Obama depuis sa réélection. Pour cette visite du président français, la Maison blanche a mis les petits plats dans les grands pour mieux illustrer les liens d’amitié qui unissent la France et les États-Unis. Même si, contrairement à tous ses prédécesseurs sous la Vème République, François Hollande ne s’exprimera pas devant le Congrès, le temps d’un refroidissement des relations bilatérales, engagé notamment lorsque la France refusa d’approuver le plan d’invasion de l’Irak, semble bien révolu.

“Les Français restent, disons, des partenaires difficiles pour les États-Unis car leur accord est nécessaire. On ne peut simplement pas imaginer les Etats-Unis dire à la France : faites ça pour nous ! Les Français doivent être d’accord. Mais ce qui est intéressant, c’est que lorsqu’il y a entente, ce qui est fréquent, les Français sont très disposés à intervenir et à réellement aider, ce qui est de plus en plus rare de nos jours”, explique Jeremy Shapiro de la Brookings Institution.

Pour une autre analyste, l’investissement de François Hollande est plutôt une bonne surprise.

“Il y a vraiment, je pense, un ordre du jour français très robuste en matière de politique étrangère et de sécurité. Et je ne suis pas certaine que nous imaginions cela quand le président Hollande est entré en fonction. Je pense que Washington a noté qu’il a renforcé les relations bilatérales franco-américaines”, dit Heather Conley
du Center for Strategic and International Studies (CSIS) .

Stefan Grobe, euronews :

“L’establishment de politique étrangère américain pense que les Français ont fait preuve de détermination pour résoudre les problèmes au Mali, en Libye ou concernant les dossiers syriens et iraniens. Plus que tout autre leader européen, François Hollande semble en accord avec le président Obama et les relations franco-américaines n’ont pas été aussi bonnes depuis une décennie”.

0 commentaire