Advertising Console

    Marseille : L’UMP lance sa campagne.

    Repost
    infos-marseille

    par infos-marseille

    22
    43 vues
    A huit semaines exactement du premier tour, la campagne des municipales à Marseille est lancée.
    Au meeting socialiste tenu lundi Parc Chanot, l’équipe sortante avait choisi de répondre par un rassemblement de secteur, salle Vallier dans le 4-5 de Bruno Gilles.
    Enfin ça, c’était le pitch de communication. Parce qu’en réalité, ce meeting là avait tous les ingrédients d’une initiative centrale. Dans la salle ou sur la tribune, tous les ténors de l’UMP, ou presque étaient présent, d’Yves Moraine et Valérie Boyer, jusqu’à Renaud Muselier qui signait là un come-back sur les terres de son ancienne circonscription.
    Et bien évidemment Jean-Claude Gaudin lui-même.
    Espérant surfer sur la côte de popularité extrêmement basse du président de la République, le Sénateur-maire de Marseille a d’ailleurs enfourché l’un de ses thèmes de campagne favoris : « faire barrage au candidat socialiste gouvernemental ».
    « Vous le voyez bien, lançait-il devant un parterre fourni de militants, tout l’appareil d’Etat est mobilisé contre nous. François Hollande voudrait échapper à la Bérézina électorale des municipales en accrochant le scalp de Gaudin au sommet himalayen de sa côte d’impopularité. Même en moto, même avec son casque, j’espère qu’il n’y arrivera pas ».
    Autre thème en vogue les rivalités au sein de la liste PS : « Comment oublier, s’amuse Bruno Gilles, les grands moments de fraternité et d’amitiés que nous ont offert les socialistes pendant les primaires (…) Et cette semaine, tout ce petit monde qui se déteste, s’insulte et complote les uns contre les autres, se congratule faussement comme de si rien était ».
    En face l’UMP dit lui opposer « la famille rassemblée » dont le retour de Renaud Muselier serait le symbole. Mais les absences de quelques ténors marseillais, dont Guy Tessier ne sont certainement dues qu’à un carnet de compagne trop rempli…
    Vendredi soir, l’UMP a fait jeu égal avec le PS en terme de remplissage de salle. Mais si les élections se gagnaient dans les meetings…
    @ Infos-Marseille.fr