Advertising Console

    Sodexo : le pique –nique de la colère

    Reposter
    infos-marseille

    par infos-marseille

    19
    394 vues
    Pas vraiment gâtés par le temps, mais déterminés, les parents d’élèves de la coordination parents 13 avaient organisé samedi midi sur le parvis de la Mairie de Marseille un pique nique pour dénoncer les différents dysfonctionnement de la Sodexo, seule prestataire de service de cantines scolaires marseillaises.
    Banderole déployée, les parents d’élèves avaient pris possession des lieux pour recueillir les signatures des Marseillais.
    « Tout ce qui s’est passé ces dernières semaines à fortement inquiété les parents, explique Séverine Gilles, l’un des animatrice de la coordination. Et nous avons souhaité ce rassemblement pour essayer voir ce qu’il était possible de faire ensemble pour faire entendre nos revendications et réfléchir à des solutions.
    Dans un premier temps, les parents réclament une véritable information sur ce qu’il s’est réellement passé ; « Jusqu’à présent, reproche Séverine Gilles, nous n’avons toujours pas une véritable information, c’est à dire une lettre adressée à chaque famille de parents d’élèves ».
    Les parents demandent aussi de véritables enquêtes publiques, par exemple sous la houlette de l’ARS.
    Rappelons que Jean Claude Gaudin a demandé à la Sodexo une procédure d’audit de ses chaines de production. La société de restauration industrielle a mandaté le laboratoire Silliker pour l’effectuer. Pour mémoire, c’est Silliker qui effectue déjà les contrôles des installations et des plats témoins de la cuisine centrale de Sodexo à Pont de Vivaux. Son rapport devrait être remis la semaine prochaine.
    « Enfin, insiste Séverine Gilles, il faut revoir tous les engagements de la Sodexo. La ville et donc nos enfants sont engagés avec la Sodexo pendant sept ans, c’est beaucoup trop long et nous souhaitons franchement que ce contrat soit revu ».
    Circulant entre les groupes, quelques enfants arborent des pancartes suffisamment éloquentes « La cantine est dégueulasse » ou « on veut de la bonne nourriture à la cantine ». Plus loin sous la banderole, les maires de familles ont entonné « Gaudin si tu savais, à la cantine comme c’est mauvais… »
    Dans le même temps, la coordination a fait une adresse aux politiques pour leur réclamer une table ronde « avec tous les experts de l’alimentation, explique Séverine Gilles pour qu’ils disent exactement ce qu’il est possible de faire, comment on peut s’organiser, combien ça coûte… On veut travailler à des propositions, les parents souhaitent être associés. En plus vous savez, ils sont pleins de bonnes idées. Ils sont mobilisés, pleins de bonne volonté. Ils faut savoir utiliser cela ».
    Les différentes pétitions lancées ces dernières semaines continuent de circuler. La coordination des parents 13 devraient en communiquer le résultat dans la semaine qui vient.
    @Infos-Marseille.fr