Advertising Console

    ENVOYE SPECIAL NOUVEUW CARBURANTS 1/2

    Repost
    Jlenit

    par Jlenit

    16
    14 460 vues
    PART 1/2

    La flambée récente des cours de l’or noir aura au moins eu une conséquence : les biocarburants longtemps délaissés par les pouvoirs publics français, ont désormais le vent en poupe.

    Fabriquer à partir de colza, de tournesol ou de betterave un carburant capable de faire rouler nos voitures, de rivaliser avec le pétrole n’a rien d’une lubie. Cela fait d’ailleurs des années qu’un peu partout en France, certains petits producteurs d’huile végétale expérimentent leur carburant « naturel » sur leurs propres voitures… avec plus ou moins de réussite. Si l’or vert reste plus coûteux à produire que le pétrole, la montée en puissance des biocarburants est porteuse d’espoir, en terme d’environnement mais aussi de débouchés pour le monde agricole.

    Avec 1 milliard d’euros d’investissement et 16 usines bientôt construites, la production de diester et d’éthanol devrait passer à un stade industriel en France dans les prochaines années. Objectif : faire en sorte que nos voitures roulent avec au moins 10% de biocarburants dans leurs réservoirs d’ici 10 ans.

    Un objectif bien modeste au regard du « modèle » brésilien. Dans ce pays, 2 voitures vendues sur 3 roulent désormais à l’alcool de canne à sucre. Et pour cause, à la pompe, ce carburant y est 2 fois moins cher que l’essence.

    Du Lot et Garonne à Strasbourg, de l’Allemagne au Brésil, une équipe d’Envoyé Spécial a suivi ces agriculteurs, industriels et constructeurs automobiles engagés dans cette course aux substituts à l’or noir.