Advertising Console

    [Teaser] La Défense aux quatre coins du monde (#jdef)

    Reposter
    Ministère de la Défense

    par Ministère de la Défense

    577
    426 vues
    Pour ce numéro consacré aux militaires français présents aux quatre coins du monde, le « Journal de la Défense » (#jdef) vous emmène, pour deux jours en mer, sur la Marne, un bâtiment de commandement et de ravitaillement de la Marine nationale.
    Au programme de ce numéro 88 de février 2014 :
    • Les conditions de vie des militaires dans les îles Eparses, situées dans l’océan Indien. Relevé tous les 45 jours, le détachement d’une quinzaine de militaires a pour mission d’assurer la souveraineté française et d’entretenir les infrastructures.
    -L’opération Harpie en Guyane. Dans les profondeurs de la forêt équatoriale, un millier de militaires environ luttent contre l’orpaillage illégal au côté de la gendarmerie.
    -La Réunion : lutte contre la piraterie. A bord de la frégate de surveillance Nivôse, l’équipage participe à la mission Atalante.
    -Témoignage d’auditeurs de l’Institut des hautes études de la Défense lors d’une démonstration dynamique des forces françaises stationnées à Djibouti, dans la corne de l’Afrique.
    Retrouvez l’intégralité du magazine TV « Journal de la Défense, mission défense » (#jdef) sur notre site internet mardi 11 février 2014, ainsi que sur Dailymotion et Youtube. L’émission sera également diffusée sur la Chaîne parlementaire-Assemblée nationale (LCP) samedi 8 février à 11h45.

    Encadré : Les coulisses du tournage sur la lutte contre l’orpaillage en Guyane
    « Mon équipe et moi-même étions en Guyane depuis cinq jours lorsque nous sommes partis en patrouille avec les légionnaires et deux gendarmes. Cette mission au cœur de la forêt équatoriale était une première pour Morgan, le cadreur, Arnaud, le photographe et Hélène, au son. A la complexité de la progression en forêt équatoriale (chaleur, humidité, boue, terrain escarpé, etc.), s’est ajouté le poids des sacs à dos et des équipements de tournage... Il y a eu un véritable moment de cohésion avec les légionnaires et les gendarmes qui nous ont véritablement aidés à réaliser notre reportage dans les meilleures conditions. » Flora Cantin, journaliste