Advertising Console

    Le temps des archives / Mendès-France, l’indépendance de la Tunisie

    Reposter
    France Culture Plus

    par France Culture Plus

    112
    245 vues
    1954. La Tunisie est au bord de la guerre. Avec l’intensification de la lutte armée des nationalistes pour arracher l’indépendance, la répression militaire française continue de se durcir, tandis que les colons extrémistes de la Main rouge multiplient les actes de terrorisme. La tension est à son comble, quand Pierre Mendès-France devient président du Conseil le 18 juin 1954. Celui-ci va dénouer le conflit par un geste spectaculaire : lors d’un voyage surprise à Tunis, il prononce le retentissant « discours de Carthage » (31 juillet), qui proclame l’autonomie interne de l’Etat tunisien. Il ouvre ainsi la voie vers l’indépendance, qui interviendra deux ans plus tard.