Nucléaire iranien, le bras de fer continue

Découvrir le nouveau player
euronews (en français)
2,3K
19 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
Nucléaire iranien : les accords de Genève sont entrés en application le 20 janvier. Une partie des avoirs gelés iraniens viennent d‘être débloqués. Un premier versement de 550 millions de dollars a été versé sur un compte suisse.

De son côté, Téhéran a suspendu son enrichissement d’uranium à 20 . Les Iraniens ont aussi commencé à transformer leur stock d’uranium à 20 % en combustible nucléaire ou en uranium enrichi à 5.

Mohammad Javad Zarif, ministre iranien des Affaires étrangères :
“Ces sanctions étaient illégales de prime abord. Mais nous sommes dans un mode qui n’est pas dominé par l’aspect légal”, a expliqué le chef de la diplomatie iranienne à Munich au micro d’euronews .

Toutefois, l’Iran a prévenu qu’il n‘était pas disposé à renoncer à ses recherches sur les centrifugeuses.

Mohammad Javad Zarif, ministre iranien des Affaires étrangères :
“Certaines parties du programme nucléaire iranien vont être poursuivies. Nous avons convenu de poursuivre l’enrichissement à 5 %. Cela ne veut pas dire que nous allons tout poursuivre. Mais cela ne veut pas dire non plus que nous allons tout arrêter”.

La question des centrifugeuses devrait être difficile à résoudre et sera au cœur des prochaines négociations selon notre envoyée spéciale à Munich, Fariba Mavaddat

Fariba Mavaddat, euronews:
“Malgré différentes interprétations des accords de Genève, l’Iran et les grandes puissances se rencontreront de nouveau le 18 février prochain afin de faire un pas de plus vers une résolution de la crise du nucléaire iranien.”

0 commentaire