Municipales 2014 à Carcassonne, Jeannette Driss rejoint Gérard Larrat : « Carcassonnais, on vous a menti ! » :

TVcarcassonne
79
435 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
http://www.tvcarcassonne.com TVcarcassonne : Je suis une femme de gauche et je rejoins Gérard Larrat ! C’est en ces termes que Jeannette Driss a annoncé aujourd’hui (vendredi 31 janvier 2014) son ralliement à la liste « sans étiquette » Bien Vivre à Carcassonne.

La colistière du maire socialiste sortant Jean-Claude Pérez aux dernières élections, suppléante du conseiller général du canton Sud Alain Tarlier, considère avoir été dupé aux dernières échéances pour 3 raisons :

« Jean-Claude Pérez n’a tenu quasiment aucune de ses 65 promesses de campagne, le bilan de Gérard Larrat présenté comme catastrophique, était finalement très bon c’est ce que reconnaît aujourd’hui la Cour des Comptes et cet homme que l’on présentait comme un fraudeur n’a jamais fraudé et a été blanchi par la Justice. On m’a menti ! ».

Il faut également rappeler que Jeannette Driss s’était opposée au Député-maire socialiste Jean-Claude Pérez à qui elle reprochait de ne pas respecter le non cumul des mandats, « lui qui avait déclaré : je ne me représenterai pas… ».

Au sujet du programme de Gérard Larrat « que Jean-Claude Pérez nous avait présenté comme désastreux, je m’en veux car nous avons menti aux carcassonnais lors des dernières élections. A son époque, le chômage était en dessous des 10% et il a créé plus de 1000 emplois en 3 ans seulement. Aujourd’hui, la Ville est en train de se mourir ! Et il ya même des grèves du personnel municipal, ce qui n’est jamais arrivé à l’époque Larrat. Les employés municipaux ont besoin d’un peu plus de considération ! ».

(ndlr : Jeannette Driss pourrait occuper le poste d’adjoint en charge du personnel).

Concernant les autres listes en lice pour les élections municipales de mars, « J’ai été approchée par toutes sauf le FN. Même celle de Jean-Claude Pérez… J’ai préféré celle de Gérard Larrat car il n’y pas d’étiquette politique, parce que c’est un vrai humaniste (lui) qui a su changer et se remettre en question et parce qu’il sait faire, il l’a prouvé (lui). Et il mène une liste au service des carcassonnaises et des carcassonnais, des habitants, pas au service d’un parti politique. ».

Au sujet de Michel Molhérat, secrétaire de la section du PS de Carcassonne « Il faut que le petit enfant grandisse, qu’il prenne ses responsabilités. Quant on est secrétaire et que notre Député-maire ne respecte pas le non-cumul des mandats, il faut agir. D’un autre côté, avec le peu de travail que fournit ce monsieur (c’est moi qui ai sauvé son poste lorsque la section voulait le mettre au placard pour absentéisme), il devrait avoir la décence de ne pas donner de leçon ! ».

Jeannette Driss est entrée en politique en 2004 au Parti Socialiste dont elle a démissionné en novembre 2013 car « il ne répond plus aux attentes des français et vote des lois auxquelles nous devrions être opposés. ».

Elle travaille au sein du Collectif Laïcité, de l’association Outre-mer Horizon, de l’association Fleming de Carcassonne. Elle est également membre d’ANTICOR 11.

Pour plus de clarté, le temps de la campagne, Jeannette Driss a décidé de se mettre en sommeil de son mandant de responsable Languedoc-Roussillon du syndicat UNSA territoriaux.

0 commentaire