Advertising Console

    IODDE, thèse et coquillage

    Repost
    teloleron

    par teloleron

    8
    2 105 vues
    Une p'tite pêche à pied, ça use son estran. Et oui, petites et petits polissons réfléchissez, rappelez-vous. Allons, allons, un petit effort. Alors, alors, alors ? voilà vous y êtes.

    De près ou de loin, à un moment donné et que vous le vouliez ou non, votre destin d'îlien vous a fait croisé celui de la pêche à pied. Quelle rencontre.

    Ici, le doux bruit des vagues chatouille une oreille soudain redevenue sensible aux murmures d'antan. Là, la paume de la main se referme à nouveau lorsque remonte, du fond des âges, un réflexe que l'on sait désormais éternel, un réflexe qui s'accompagne d'une certitude : "non, cette crevette et toutes celles qui suivront n'éviteront pas mon seau".

    Sot, justement, nous le sommes tous (au moins un peu) un jour. Parfois sciemment, parfois par inadvertance, parfois par insouciance ou par hasard, de bonne heure ou en soirée, chez soi et/ou chez les autres, par manque d'infos aussi. Les conséquences varient, c’est un fait mais elles existent toujours (là, on frôle la certitude).

    Du coup, pour comprendre il faut voir et pour voir il faut aller sur place. Point barre.

    mail : iodde@wanadoo.fr