Advertising Console

    AGDE - 2008 - Nique les Musulmans et Croix gammées sur les murs de l'école

    Repost
    HERAULT TRIBUNE

    par HERAULT TRIBUNE

    421
    298 vues
    AGDE - (2008) - Nique les Musulmans et Croix gammées sur les murs de l'école

    A la suite des actes de vandalisme à caractère raciste, antisémite et xénophobe survenus au collège René Cassin d'Agde (34), Xavier Darcos, ministre de l'Education nationale s'estrendu sur place.

    C'est prés de cinquante croix gammées et inscriptions racistes que découvrit alors le ministre dans la cour de l'école.

    Des inscriptions telles que : " Mort aux arabes " " Nique les Musulmans " , ou "White Power " " Nique les Juif " ( au singulier ) " " Allah = PD " " Heil Hitler " Sieg Heil ! " " Fuck Islam " ont été peintes à la bombe dans la cour, les escaliers et les murs du collège René Cassin d'Agde ( Hérault ) dans la nuit de mercredi à jeudi.

    Le recteur de Montpellier a dénoncé, comme le ministre de l'Education nationale, ces actes de vandalisme, parlant d'une grave agression de nature fasciste, raciste et xénophobe".
    Des plaintes ont été déposées. Les cours de l'école René Cassin ont été suspendus toute la journée.

    Arrivé à 17 h en AGDE (Hérault), le ministre de l'éducation Nationale avait été précédé par le préfet du département, le procureur de la République Denis MONDON, Le Président du Conseil Général André VEZHINET lui même rejoint par le président de la Région Languedoc Roussillon, Georges FRECHE.

    Un aréopage de personnalités étaient venus s'indigner de la profanation du collége René Cassin. Georges Freche a indiqué que le nom de René Cassin ( principal auteur de la déclaration universelle des droits de l'homme en 1948 ) n'avait certainement pas été choisi par hasard.

    Gilles D'ettore et un bon nombre de membres de son conseil municipal unanime ( on notait la présence solidaire de Fabrice Mur et Florence Denestebe à ses côtés ) manifestait également son indignation auprès du ministre de l'éducation Nationale.

    Le ministre a évoqué auprés de l'équipe éducative les conséquences de cet acte odieux et a manifesté la condamnation sans appel du gouvernement et du Président de la République Nicolas Sarkozy en présence des autorités religieuses toute confession confondues présentes à l'occasion de la visite.

    Afin de condamner avec la plus grande fermeté ces actes racistes et xénophobes, les photos de cet article sont libres de droit.

    Mention expresse : Photos Herault-Tribune.com