Advertising Console

    L'Iran n'est plus invité à la conférence de Paix sur la Syrie

    Repost
    euronews (en français)

    par euronews (en français)

    3,3K
    19 vues
    Cette décision, prise par les Nations Unies, serait justifiée selon l’ONU par le refus iranien de soutenir un gouvernement de transition en Syrie.

    Martin Nesirsky, le porte-parole de Ban Ki-Moon, à New York :

    “Le Secrétaire Général est profondément déçu par les déclarations publiques de l’Iran aujourd’hui, qui ne sont pas du tout en accord avec les engagements pris. Il continue à exhorter l’Iran à rejoindre le consensus global du communiqué de Genève, et a décidé que la réunion de Montreux se fera sans la participation de l’Iran”.

    Téhéran a en effet fait comprendre ce lundi que sa participation ne sous-entendait aucun objectif précis, et surtout pas un gouvernement de transition en Syrie, ce qui a entraîné une menace de l’opposition syrienne de ne pas participer elle-même à la conférence.

    Anas Abda, de la Coalition Nationale Syrienne :
    “L’Iran n’a pas répondu aux exigences minimum de cette invitation et nous remercions le Secrétaire Général d’avoir également accepté la lettre qui a été envoyée par le chef de la coalition nationale, Ahmed al-Jerba, à cet égard”.

    Echec diplomatique sérieux donc, puisque sans l’Iran la conférence de Montreux, puis Genève, risque aux yeux de beaucoup de manquer de légitimité. C’est ce que pense cet analyste :
    “La crise syrienne ne peut pas se régler sans la participation de tous les joueurs et l’Iran est l’un des joueurs principaux dans cette crise, qu’on le veuille ou non. C’est un fait”.

    Autre pays allié du régime de Bachar el-Assad, la Russie a estimé par la voix de son ministre des Affaires étrangères qu’exclure l’Iran serait “une erreur impardonnable”.