Advertising Console

    Claudio Abbado Hommage : Beethoven Symphonia n° 6

    Reposter
    Josepha Coccinelle

    par Josepha Coccinelle

    162
    1 189 vues
    Hommage Claudio Abbado : Beethoben symphonia n°6 Accademia di santa Cecilia Roma.
    Il a dirigé les plus grands orchestres du monde. Le célèbre maestro italien Claudio Abbado est décédé, lundi 20 janvier, à Bologne, dans le nord de l'Italie à 80ans. Son éthique musicale guide le choix d'œuvres rarement exécutées, de compositeurs de l'École de Vienne, d'Igor Stravinski, Béla Bartók, de plus contemporains tels Luigi Nono ou Wolfgang Rihm dans lesquelles il est à son summum de musicalité. Chef très estimé de ses musiciens, il est un accompagnateur attentionné qu'ils soient solistes ou chanteurs. Avec son souci constant du respect de la partition, sa grande sensibilité, sa profonde musicalité et l'importante étendue de son répertoire (de Claudio Monteverdi à Pierre Boulez), son influence sur la nouvelle génération de chefs d'orchestre, font de Claudio Abbado un des grands chefs d'orchestre du XXe siècle. Sa personnalité attachante et son ouverture d'esprit se retrouvent dans ses interprétations marquées par l'intensité et la tension : la trame orchestrale tendue, se déroule inexorablement au paroxysme à des moments clés de l'œuvre et souvent au concert n'est rompue que par les applaudissements, parfois quelques longues secondes après la fin de la musique. Fin décembre, quelques mois après avoir été nommé sénateur à vie, le maestro avait annoncé qu'il renonçait à son indemnité parlementaire, pour la consacrer au financement de bourses d'études de jeunes musiciens. La musique aide à "mieux vivre ensemble", avait-il expliqué.