Advertising Console

    "Association ou Fondation ?" (parodie SPA) Leçon de protection animale (1)

    Reposter
    alain lambert

    par alain lambert

    6
    60 vues
    Quand Barbara Barby de la "Société Protectrice des Animaleries" rencontre Cruella Butin de la "Fondation 30 millions d'Euros"...

    "- Bonjour les amis, c'est moi Barbara Barby, la journaliste.
    Je suis la nouvelle Présidente de la Société Protectrice des Animaleries. C'est pourquoi, nous allons nous retrouver régulièrement dans le Journal de la Protection Animale, pour parler de tous les animaux qui intéressent les gentils donateurs. Les chiens, les chats ou les chevaux mais aussi les chats, les chevaux et les chiens sans oublier les chevaux, les chiens et les chats...
    Pour cette première émission, j'ai l'immense honneur de rencontrer une des icones de la protection des animaux : Cruella Butin, la fameuse présidente de la fondation 30 millions d'euros.
    - Bonjour Cruella
    - Bonjour
    - Tout d'abord mille mercis pour votre visite dans notre humble studio où nous sommes entouré de jolis animaux ... Mais, ne perdons pas de temps à parler déco, parlons plutôt de l'histoire de votre extraordinaire association qui, je ne vous le cacherai pas, nous laisse « BA » d'admiration
    - Fondation !
    - Pardon ?
    - Oui, nous sommes une fondation ou plutôt je suis une fondation. Il y a très, très longtemps, feu mon mari Jean Fière Butin avait créé l'ADACCC, l'Association de Défense des Amis des Chiens des Chats et des Canaris. Il s'est vite rendu compte que les béni oui... bénévoles de l'association ne comprenaient pas toujours le bien fondé de ses décisions. Tous ces adhérents, tous ces gens qui parlent en même temps, c'est agaçant ! Et d'un point de vue environnemental, une association c'est tout un tas de paperasserie inutile ; des compte rendus, des rapports, des contrats, en veux tu en voilà, qui déciment toutes les forêts du monde et de la planète...
    Dès que nous avons été reconnu d'utilité publique nous avons créé une fondation.
    Un adhérant dans une fondation, c'est comme un cafard chez Fauchon
    - Bien sûr une fondation ! comme je vous comprends, nous aussi nous avons des vilains méchants adhérents qui en cotisant pour trois francs six sous empêchent nos gentils donateurs de comprendre à qui il faut léguer leurs biens pour sauver les animaux. Dés que nous le pourrons, nous transformerons notre association en fondation...