Sept ans après le meurtre d'un journaliste turco-arménien, des manifestants demandent justice

euronews (en français)
1,7K
22 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
Sept ans après l’assassinat du journaliste turc d’origine arménienne Hrant Dink, des milliers de personnes exigent que justice soit faite. Fondateur du journal Agos, l’homme a été abattu de deux balles dans la tête, en plein jour. Le tireur a été condamné, mais pas les commanditaires selon ces manifestants qui crient au complot. Hrant Dink qualifiait de “génocide” le massacre des Arméniens par l’Empire ottoman.

“Ils sont tous impliqués dans le meurtre de Hrant Dink. L‘État parallèle, les décideurs, les représentants, tous sont impliqués. Maintenant il y a une lutte pour le pouvoir, mais personne ne fait avancer ce dossier, ils essaient de le classer parce qu’ils sont tous coupables. Ils l’ont tué ensemble, ils ont tiré ensemble, et ils se protègent en se couvrant les uns les autres . C’est pour cela qu’ils sont tous coupables”, affirme Garo Payla membre de l’association ‘Les Amis de Hrant’.

Il ne s’agit pas uniquement du septième anniversaire du meurtre d’Hrant Dink. Ses amis, ses collègues ont également demandé justice. Ils exigent un procès équitable et pas seulement pour le tireur mais aussi pour les commanditaires conclut Bora Bayraktar, correspondant d’euronews à Istanbul.

0 commentaire