Advertising Console

    AGDE - 2014 - Guy MIRETE recoit un EPHEBE D'HONNEUR 2014 de la VILLE d'AGDE

    Reposter
    HERAULT TRIBUNE

    par HERAULT TRIBUNE

    413
    6 179 vues
    Guy MIRETE reçoit un EPHEBE D'HONNEUR 2014 de la VILLE d'AGDE

    Guy Mirète

    « J’aime Agde, j’aime son port et j’aime les pêcheurs» confesse Guy Mirète, né le 8 décembre 1951 à Agde. Depuis 62 ans, cet amoureux de la mer n’a cessé de travailler et de défendre les intérêts de la profession.
    Après sa scolarité, il part à Audiane, dans le Finistère Sud, à l’école d’apprentissage maritime. Il obtient le livret professionnel maritime et commence à naviguer dans la marine marchande, jusqu’en 1969. Après un nouveau passage par l’école d’apprentissage maritime, à Nantes cette fois, il repart naviguer jusqu’en 1971, date de son entrée dans la marine nationale. Durant 3 ans, il est basé à Brest et embarque sur de nombreux bateaux. Mais l’amour de sa ville est trop fort, et sa rencontre avec sa future épouse le pousse à revenir à ses racines. Il rentre alors au port de pêche du Grau d’Agde en tant que matelot pêcheur. En 1980, il acquiert un petit chalutier puis une vedette trémailleur en 1983. Il ne s’en séparera que 20 ans plus tard.
    1983 est une année décisive pour l’engagement de Guy Mirète auprès des pêcheurs : il devient en effet 2ème Prud’homme d’Agde. C’est trois ans plus tard qu’il est élu 1er Prud’homme d’Agde, poste qu’il occupe encore aujourd’hui. De ce fait, Guy Mirète gère les ports d’Agde, défend les intérêts des pêcheurs et entre dans le débat des nouvelles réglementations de pêche.
    En plus de cet engagement, il est actuellement vice-président et Directeur Général de la Criée du Grau d’Agde et assure la fonction de Président de la société d’économie mixte de la Criée.
    Fortement impliqué dans la vie maritime de note cité, il est également gérant de la coopérative «Les pêcheries agathoises», qui regroupe tous les patrons pêcheurs du port d’Agde et qui a en charge la gestion du poste à carburant des bateaux de pêche. Comme il le dit lui-même, «même si je suis à la retraite depuis 2011, c’est un travail à temps complet, que je réalise bénévolement. Si je le fais, c’est avant tout dans l’intérêt des pêcheurs et de la Ville d’Agde». De son activité de pêcheur à la représentativité professionnelle, Guy Mirète n’a jamais quitté le monde maritime qu’il chérit tant.