Le réveil sonne lundi pour la sonde Rosetta

Découvrir le nouveau player
euronews (en français)
2,3K
285 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
Elle porte le doux nom de Rosetta, et se promène dans l’espace depuis 10 ans. Mise en sommeil électronique pendant deux ans et demi pour économiser de l‘énergie, la sonde spatiale européenne, petit bijou de l’agence ESA qui y a investi près d’un milliard d’euros, soit plus de 30 % de son budget annuel, doit se réveiller ce lundi et reprendre sa route vers sa destination : la comète Churyumov-Gerasimenko. Une opération ultra-délicate :

“Le signal est juste un bip, un seul bip explique l’un des chefs de la mission, Andera Accomazzo. Si nous l’entendons, cela signifie la sonde a fait son travail jusque là, et que c’est à nous de faire le reste. Nous avons un laps de temps très étroit pour saisir ce signal et pour commander l’engin spatial sur sa configuration suivante, c’est notre défi pour la sortie d’hibernation.”

Partie de Kourou à bord d’une Ariane 5 le 2 mars 2004, pour un voyage de plus de 5 milliards de kilomètres, Rosetta a croisé sur sa route deux astéroides dont elle a pu envoyer des images sur la terre. Mais sa mission, c’est Churyumov-Gerasimenko, découverte en 1969. Ce sera la première fois qu’un sonde pourra étuder de si près une comète et peut être permettre de comprendre l’origine et l’évolution du système solaire, savoir si ces petits corps faits de glace et de poussière ont joué un rôle dans l’apparition de l’eau, voire de la vie, sur Terre.

“Les points clés ce sont les suivants: pour la première fois, nous avons rendez-vous avec une comète. Cela n’a jamais été fait avant. Pour la première fois, quand nous y serons, nous allons l’escorter dans son voyage jusqu‘à sa position la plus proche du Soleil, et ensuite, cerise sur le gâteau, nous allons faire atterrir un module scientifique sur la comète elle-même” se réjouit d’avance Matthew Taylor, l’un des membres de la mission.

Après une période d’observation de plusieurs mois, Rosetta devrait envoyer sur la comète Philae, un petit laboratoire bourré de 100 kg de technologie et chargé d’analyser la composition du sol. Autre mission délicate et inédite.

Ce n’est que l‘été prochain que Rosetta atteindra la comète et ses secrets. Encore faut il que la sonde ne manque pas le rendez-vous de sa vie, ce 20 janvier à 10h00 (GMT) et qu’elle se réveille bien, comme prévu…

0 commentaire