Gioia Tauro accueillera le transfert de l'arsenal chimique syrien

18 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
Le port de Gioia Tauro dans le sud de l’Italie a été choisi pour accueillir le transfert des armes chimiques syriennes vers un cargo américain, qui se chargera de leur destruction dans les eaux internationales.

Une partie de cet arsenal chimique est actuellement à bord d’un cargo danois. Parti de Lattaquié en Syrie, ce dernier est escorté par des navires russes et chinois jusqu’en Italie.

Situé en Calabre, Gioia Tauro est l’un des plus grands ports de conteneurs en Europe; il dispose des infrastructures nécessaires pour conduire une telle opération.

Les produits les plus dangereux, soit 500 tonnes d’agents chimiques mortels, seront transférés en priorité. L’intégralité de l’arsenal syrien, pourrait être détruite d’ici la fin du mois de juin.

A Rome, des manifestants se sont rassemblés devant le Parlement pour dire ‘‘NON’‘ aux armes chimiques dans les ports italiens. Ils s’inquiètent des risques pour l’environnement.

Gioia Tauro, in the ‘toe’ of Italy is one of Europe’s biggest container ports and one of the largest sea ports in the country.
More than 1,000 employees load and unload containers 24 hours a day, seven days a week, closing only on Christmas and New Year’s day. At night, floodlights illuminate the 3.2km (two mile) quay.

Au port de Lattaquié, le stock d’armes chimiques sera chargé sur des cargos danois et norvégiens, escortés par la marine russe et chinoise.

Au final, environ 500 tonnes seront neutralisées dans les eaux internationales à bord d’un navire américain, spécialement aménagé.

Les gaz les plus dangereux doivents être détruits avant la mi-mars, selon le plan de l’OIAC. Le reste des composants sera mis hors d‘état de nuire d’ici juin prochain.

L’Italie accueillera le transfert de l’arsenal chimique syrien du roulier danois (photo ci-dessus avec son escorte de frégates. Photo Marine norvégienne) vers le Cape Ray, malgré l’opposition croissante de la population et désignera cette semaine le port où se fera la remise. La ministre italienne des Affaires étrangères Emma Bonino annoncera le site choisi jeudi lors d’un discours au parlement. Le transfert, qui devrait avoir lieu fin janvier, ne devrait pas prendre plus de 48 heures, selon des sources italiennes.

0 commentaire