La révolution, les yeux dans les yeux

Découvrir le nouveau player
euronews (en français)
2,2K
71 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
Le monde entier connaît désormais la place Tahrir du Caire. Ces dernières années, les caméras du monde entier ont filmé la révolution depuis ce centre névralgique de la capitale égyptienne.

Mais la caméra de Jehane Noujaim ne se contente pas de la surface. Elle ne reste pas en hauteur pour se contenter de plans larges. La réalisatrice américano-égyptienne filme la révolution à hauteur d’homme.

Son documentaire, “La Place”, raconte une révolution. Les yeux dans les yeux de ceux qui l’ont faite.

“C’est un film qui retrace le parcours très personnel de trois personnages qui ont traversé 2 ans et demi d’histoire”, explique la réalisatrice. “Ils utilisent la place Tahrir comme un outil afin de s‘élever contre le régime et contre la dictature. On s’aperçoit à quel point certains leaders peuvent s’accrocher à leur pouvoir, encore et toujours, qu’il s’agisse de Moubarak, des militaires ou des Frères Musulmans.”

“Ce film est une histoire profondément humaine”, poursuit-elle. “Il suit trois personnages aux parcours de vie très différents. Ahmed a grandi dans un bidonville du Caire. Il étudie pour devenir journaliste mais il sent qu’il n’aura pas l’opportunité de changer sa vie. Khalid, lui a joué dans le long-métrage “Les cerfs-volants de Kaboul”, il est issu d’une famille d’activistes politiques et il s’exprime incroyablement bien au sujet de cette période de grande confusion. Et il y a enfin Magdy, qui a appartenu aux Frères Musulmans pendant 25 ans et qui commence à remettre en question ses convictions.”

“La Place” vient d’obtenir une série de prix, notamment aux festivals de Sundance et Toronto. Le documentaire sort au moment où l‘Égypte est plus divisée que jamais.

Il propose donc une fin en suspens puisque la révolution égyptienne n’est toujours pas terminée. Quatre ans après le début des premières manifestations place Tahrir.

0 commentaire