Israël salue la mémoire d'Ariel Sharon

Découvrir le nouveau player
euronews (en français)
2,3K
379 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
L’ancien chef de guerre et Premier ministre israélien -surnommé le Lion ou encore le Bulldozer – est décédé samedi à Tel Aviv à l‘âge de 85 ans après être resté huit ans dans le coma.

Lors d’une cérémonie ce matin devant la Knesset à Jérusalem, ses proches, ainsi que des personnalités de l’armée et de l’Etat israéliens lui ont rendu hommage, notamment le président Shimon Peres : “Nous nous séparons de toi aujourd’hui, Arik. Tu étais l‘épaule sur laquelle reposait la sécurité de notre peuple. Ton histoire est liée à l’Histoire de l’Etat.”

Un petit nombre de hauts responsables internationaux étaient présents, dont le vice-président des Etats-Unis, Joe Biden et l’ex-Premier ministre britannique Tony Blair, émissaire du Quartette pour le Proche-Orient : “Ce que je peux dire de ce que je connais d’Ariel Sharon, c’est qu’il était fort, mais timide ; indomptable et au service de son peuple. Un guerrier pour créer son pays, mais suffisamment malin pour savoir que la guerre ne suffit pas à garantir son avenir.”

Avant de rejoindre le ranch de la famille Sharon dans le sud d’Israël où des funérailles militaires sont prévues en début d’après-midi, le cortège funéraire a fait étape à Latroun. C’est ici, en 1948, lors de la première guerre israélo-arabe, que le jeune officier Ariel Sharon avait été blessé dans des combats.

Sa mort rouvre le débat sur son héritage. Ariel Sharon suscite autant l’admiration que la rancune, en particulier du côté des Palestiniens.

1 commentaire

Une entité criminelle, excroissance du NWO, raciste, racialiste, khazar et antisémite, salue une pourriture !
C'est cohérent !
Par Elvaiz l'année dernière