Etats-Unis : inquiétante pollution chimique en Virginie occidentale

euronews (en français)
1,8K
65 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
L’approvisionnement en eau potable s’organise en Virginie occidentale. Deux jours après qu’une fuite chimique a contaminé 2400 kilomètres de canalisations dans cet Etat de l’est des Etats-unis, l‘état d’urgence reste en vigueur. 300.000 personnes sont affectées. Les rayons des supermarchés ont été dévalisés.

“Nous avons un bébé donc nous essayons de trouver de l’eau pour son lait,” explique Beverly Hager, qui vit à Charleston, la capitale de l’Etat. “Ce n’est pas grave pour nous, mais pour notre bébé, nous voulons être sûr qu’il ne manque de rien.”

Jusqu‘à 19.000 litres de méthylcyclohexane, utilisé par l’industrie houillère, se seraient déversés dans la rivière Elk. Ses effets sur l’organisme étant méconnus, tout contact avec l’eau est interdit. Une interdiction qui peut s’avérer difficile à faire respecter par certaines catégories de population, comme l’illustre le témoignage de Larry Bonham, un autre habitant de Washington : “ma fille a 13 ans et bien sûr, elle voulait absolument se doucher ce matin, mais je le lui ai interdit parce que,quand nous avons ouvert les robinets, il s’est dégagé une odeur de sirop pour la toux, comme ce que l’on peut sentir dans l’air aujourd’hui.”

C’est cette odeur de réglisse qui a permis de repérer la fuite, jeudi, sur une cuve de l’usine chimique Freedom Industry. Aussitôt fermée, elle a reçu l’ordre de nettoyer son site.

A ce stade, 737 personnes ont contacté le centre anti-poisons pour signaler des nausées, vomissements, malaises, démangeaisons et autres rougeurs.

Difficile de dire quand l’eau du robinet sera de nouveau potable. Dans la mesure où les pollutions au méthylcyclohexane sont rarissimes, la compagnie locale de traitement des eaux avoue ne pas savoir comment s’en débarrasser.

0 commentaire