Quels progrès sur le dossier du nucléaire iranien ?

Découvrir le nouveau player
40 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
Les négociateurs de l‘épineux dossier du nucléaire iranien affirment avoir finalisé les détails techniques de l’accord conclu le 24 novembre dernier à Genève. Les grandes puissances doivent à présent ratifier le texte avant d’entamer la seconde phase des pourparlers, prévue en février.

L’accord technique conclu vendredi à, toujours à Genève, engage Téhéran à ouvrir plusieurs sites sensibles pour s’assurer que le guide suprême iranien développe un programme civil, et non militaire, comme il ne cesse de le répéter.

L’Agence onusienne pour l‘énergie atomique devrait pouvoir inspecter l’usine de production d’eau lourde d’Arak, ou encore la mine d’uranium de Gachin. Mais un autre site sensible devrait rester fermé aux inspecteurs, celui de Parchin soupçonné d’avoir abrité des tests d’explosions conventionnelles applicables au nucléaire.

0 commentaire