Espagne : coup de filet controversé au pays basque

euronews (en français)
2,2K
15 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
La Garde civile espagnole a arrêté hier huit personnes dont une grande figure de la défense du groupe séparatiste armé basque ETA, l’avocate Arantza Zulueta. Selon le ministre de l’Intérieur, Jorge Fernandez Diaz, ces personnes faisaient partie “d’une organisation tentaculaire qui permettait à l’ETA de contrôler ses prisonniers”.

L’ETA est classé “organisation terroriste” par l’Union européenne. En octobre 2011, le groupe armé a annoncé qu’il renonçait à la violence et a réclamé une négociation, notamment sur le sort de ses détenus dispersés dans des prisons espagnoles et françaises.

Jorge Fernandez Diaz a estimé que le coup de filet était “un pas de plus dans la bataille pour la dissolution définitive” de l’ETA. Cette opération menée au Pays Basque et en Navarre s’inscrit, a-t-il précisé, dans la droite ligne de celle menée en octobre contre le groupe de soutien aux prisonniers de l’ETA Herrira, dont 18 membres avaient été arrêtés.

Selon des médias espagnols, le ministre aurait annoncé les arrestations avant le lancement de l’opération policière, ce qui aurait permis aux personnes visées de détruire des preuves. Cette “erreur de communication” a provoqué une polémique.

L’opération policière a suscité la stupeur du gouvernement basque et l’indignation de la gauche indépendantiste.

Avec AFP

0 commentaire