France : les Goodyear d'Amiens-Nord se radicalisent

euronews (en français)
2,2K
551 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
Les salariés du site Amiens-Nord de Goodyear en France se radicalisent. Depuis ce lundi matin ils séquestrent deux dirigeants de cette usine de pneumatique qui doit fermer. Le directeur de production du site et celui des ressources humaines sont retenus dans une salle de réunion. Une action pour “essayer de mettre la pression sur la direction” a expliqué un délégué du syndicat CGT. Les employés se disent dos au mur.

“Je ne suis pas d’accord de les retenir comme ça mais qu’est-ce que vous voulez qu’on fasse ? On attend que des politiques viennent négocier avec eux”, explique Pierre Jeanne, salarié depuis trente ans.

La CGT, qui mène cette action, souhaite négocier des meilleures contreparties, notamment financières, pour les quelque 1173 salariés du site.

“Il n’y a pas de boulot en Picardie, on ne trouvera rien. Il faut qu’on ait du fric pour pouvoir se retourner au moins quelques temps, tout simplement. Et là, la guerre elle demarre là”, lance Franck Jurek, secrétaire adjoint CGT du comité d’entreprise d’Amiens-Nord.

Une réunion est prévue ce mardi matin à la préfecture entre des délégués syndicaux, des représentants de l’inspection du travail, le préfet et le PDG du groupe Goodyear Dunlop Tires France.

0 commentaire