Sécurité encore accrue en Russie après le nouvel attentat à Volgograd

Découvrir le nouveau player
euronews (en français)
2,2K
80 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
A moins de 40 jours des Jeux Olympiques de Sotchi, le pays est sous tension extrême. Hier matin, une nouvelle attaque dans un trolleybus a tué au moins 14 personnes. La seconde attaque meurtrière en moins de 24h. Le trolleybus a été désintégré par l’explosion perpétrée par un kamikaze masculin selon les enquêteurs russes.

La population de Volgograd ne comprend pas comment une telle attaque a pu se produire alors que des mesures venaient d‘être prises. Une manifestation a été organisée pour dénoncer l’inefficacité des moyens employés par le Kremlin ce qui n’a pas plu. Certaines personnes ayant été interpellées.

“Les citoyens russes devraient poser une question aux autorités, non seulement sur ​​la légitimité de ces lois antiterroristes et sur la sécurité mais aussi sur leurs nécessités compte tenu de la situation actuelle. Il est grand temps de réformer l’ensemble du système de lutte contre le terrorisme et dans l’application de ce type de loi”, affirme l’organisateur de la manifestation.

Valdimir Poutine multiplie les ordres pour renforcer la sécurité et il a même demandé le soutien de la communauté internationale. Washington se dit prêt à coopérer à Sotchi.

En attendant, l’inquiétude grandit y compris à Moscou comme l’explique ce chauffeur de trolleybus : “Quand je me trouve à l’intérieur, je suis très inquiet surtout quand je conduis, je suis très prudent. Maintenant, je regarde les passagers et je les examine. Nous vérifions également le trolleybus”.

A Volgograd, l’attaque de la gare dimanche a semé le trouble et notamment dans son mode opératoire. Un kamikaze, un homme ou une femme ayant apparamment agi seul. Pour l’heure, personne n’a revendiqué ses attaques mais tous les regards sont tournés vers les islamistes du Nord-Caucase.

0 commentaire