Erdogan fragilisé par une crise sans précédent

Découvrir le nouveau player
euronews (en français)
2,2K
652 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
L’armée Turque a affirmé publiquement qu’elle refusait de prendre parti dans cette crise.
Une déclaration après qu’un proche conseiller politique du Premier ministre , ait suggèré que le scandale de corruption qui éclabousse le gouvernement aurait pu être déclenché pour faciliter une intervention de l’armée.

Quant au Conseil d‘état, sur son site internet il rejette une disposition gouvernementale contraignant les policiers,
d’informer leur hiérarchie dès
qu’une enquête visant des personnalités est ouverte.

Un affront supplémentaire pour
Recep Tayyip Erdogan qui fait face a un scandale: une vaste enquête anticorruption lancée il y a 10 jours s’étend maintenant à son propre fils.
A la tribune de l’université de sakarya, il déclare :
“Permettez-moi d‘être clair. Si le pays nous demande de partir, nous partirons! Il n’y a pas d’hésitation. Parce que c’est le processus que nous respectons. Mais quand les gens nous disent de rester, nous n’allons pas écouter des personnes qui nous disent de partir !”

Erdogan fragilisé au sommet de l‘état, et menacé par la rue.
Combien de temps le gouvernement Erdogan tiendra t il encore?

0 commentaire