Advertising Console

    Japon : Shinzo Abe au sanctuaire Yasukuni, colère de Pékin et Séoul

    Repost
    euronews (en français)

    par euronews (en français)

    3,3K
    253 vues
    Une visite hautement contestée, celle du Premier ministre japonais Shinzo Abe au sanctuaire Yasukuni. Situé à Tokyo, ce lieu de culte shintoïste rend hommage aux soldats morts pour la patrie, y compris certains condamnés comme criminels de guerre. Ce lieu est devenu un symbole du passé colonialiste du Japon, détesté par la Chine et la Corée du Sud. Shinzo Abe, un conservateur aux convictions nationalistes s’est rendu ici ce jeudi, un an tout juste après son retour au pouvoir.

    Pékin et Séoul n’ont pas tardé à faire part de leur colère et de leur indignation. “Nous demandons au Japon de respecter son engagement à réfléchir sur son histoire et ses agressions passées, et à prendre des mesures pour corriger ses erreurs”, a notamment réagit Qin Gang, porte-parole du ministère des Affaires étrangères.
    Cette visite “relève d’un comportement anachronique qui endommage les relations entre la Corée et le Japon mais aussi la stabilité et le coopération en Asie du nord-est” a de son côté déclaré le ministre de la culture sud-coréen, Yoo Jin-Ryong.