Soudan du Sud : l'Onu devrait renforcer sa mission

Découvrir le nouveau player
euronews (en français)
2,3K
61 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
Envoyer près de 6 000 forces supplémentaires pour renforcer la Mission de l’Onu au Soudan du Sud où des témoignages font état de violences ethniques. C’est ce que préconise le secrétaire général de l’Onu Ban Ki-moon. Une proposition de résolution sera soumise par les Etats-Unis au vote des 15 membres du Conseil de Sécurité de l’Onu ce soir à New York. Dès la nuit dernière, le Conseil a entamé des consultations d’urgence pour examiner la demande de Ban Ki-moon.
“Il y a un consensus très large et la volonté d’agir rapidement” a souligné l’ambassadrice américaine Samantha Power. Les États-Unis font partie des nombreux pays qui soutiennent entièrement la demande (de Ban Ki-moon) de faire en sorte que la mission de l’Onu, la Minuss ait les atouts et les ressources dont elle a besoin pour accomplir son mandat.”
Consolider la paix, renforcer l’Etat, aider le gouvernement à assurer la sécurité, c’est, entre autres, le mandat de la Minuss, créée au moment où le Soudan du Sud devenait un pays indépendant en 2011.
Mais depuis la mi-décembre, le pays est en proie à d’intenses combats. Deux capitales régionales stratégiques sont tombées entre les mains du vice-président déchu Riek Machar et ses hommes.
Au moins 45 000 civils sont réfugiés dans des bases onusiennes débordées. Officiellement, les combats ont fait 500 morts, mais ce bilan est largement sous-estimé selon les travailleurs humanitaires.
D’après des témoignages, des violences ethniques sont commises en série par les forces gouvernementales et les rebelles. Des violences entre les NUer, tribu du vice-président déchu et les Dinka, ethnie du président Salva Kiir.

0 commentaire