Advertising Console

    Nicolas Hulot Conférence de Paris

    Repost
    Samanta Samanta novella

    par Samanta Samanta novella

    49
    10 049 vues
    sans commentaires...
    Quand on regarde dans quel état on a mis la planète, et sans vouloir offenser qui que ce soit, on peut se poser la question de savoir si nous sommes civilisés en profondeur. Et je laisse à votre appréciation la réponse. Mais quand même, toute la nature, toute la planète ne cesse de protester contre la barbarie de l'homme et nous nous obstinons à étouffer ce cri de détresse.

    Ceci étant dit, compte tenu de l'irruption pour le moins récente, cher Yves Coppens, de l'homme à la surface de la planète, si l'on admet que l'évolution est une compétition, alors l'humanité n'est pas loin de triompher en éliminant peu à peu chaque espèce animale et végétale qui nous y a précédée.
    Mais j'ai bien peur que nous n'ayons même pas le temps de savourer notre succès. Car cette idée que nous pourrions détacher indûment notre branche de l'arbre de la création, cette idée que nous pourrions tirer notre épingle du jeu, faire cavalier seul dans ce chaos que nous aurions provoqué, est probablement la pire mais certainement l'ultime vanité.
    Dois-je vous rappeler que la vie a commencé par une coopération entre atomes d'abord, puis entre molécules ensuite, et que ce principe immuable de solidarité a accompagné la vie jusqu'ici et que nous voudrions, nous les Hommes, rompre ce principe immuable impunément. (...)
    Alors, je voudrais que nous cessions, tous ensemble, de faire, ce que j'appelle, le tri des larmes. Les larmes de là-bas ne valent pas moins que les larmes d'ici. Les larmes de demain n'ont pas moins de valeur que les larmes d'aujourd'hui.(...)
    Enfin, n'oublions pas qu'en ces temps de pénurie énergétique, il y a une énergie renouvelable que nous n'utilisons pas assez : c'est l'énergie de l'amour.
    l'integralité du discours ici :
    http://www.fondation-nicolas-hulot.org/actualite/edito.php