"La porte est toujours ouverte", affirment les Européens au peuple ukrainien

Découvrir le nouveau player
euronews (en français)
2,3K
15 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
Le second jour du sommet européen à Bruxelles a été consacré aux questions de politique étrangère. Avec d’abord l’Ukraine.

Les Vingt-huit n’ont pas voulu condamner directement le gouvernement ukrainien qui a pourtant renoncé à un accord d’association avec l’Europe au profit d’un rapprochement avec Moscou.

“La porte est toujours ouverte”, assurent les chefs d’Etat et de gouvernement, dans un message destiné au peuple ukrainien plus qu‘à ses dirigeants.

“Pour les Européens, a rappelé José Manuel Barroso, président de la commission, l’offre d’un accord d’association comprend un renforcement des liens commerciaux. C’est une offre, c’est une proposition. En aucun cas, ce n’est une contrainte. Comme nous l’avons indiqué lors du sommet de Vilnius, l’Union européenne reste attachée à la signature d’un tel accord.”

Autre sujet évoqué : la Centrafrique. La France, engagée militairement à Bangui, a cherché sans grand succès à obtenir le soutien de ses partenaires. Certains pays de l’Union traînent les pieds.
Si décision il y a, ce ne sera pas avant le 20 janvier, date de la prochaine réunion des ministres européens des Affaires étrangères.

0 commentaire