Advertising Console

    Religion et plaisir ? - Les Mardis des Bernardins

    Reposter
    Collège des Bernardins

    par Collège des Bernardins

    234
    2 844 vues
    Mardis des Bernardins du 17 décembre 2013 - Collège des Bernardins

    Ascétisme, austérité, freins à la volupté … pourquoi les religions ont-elles mauvaise presse quand il s’agit d’évoquer le plaisir ?

    Les religions ont toujours su promouvoir et établir des normes et des discours sur le plaisir. Sans même évoquer les bacchanales chères aux Gréco-Romains, le Cantique des cantiques n’est-il pas la preuve que le christianisme se saisit pleinement de l’érotisme ? Que dire de la rupture du jeûne du Ramadan chez les Musulmans, l’Aïd el-Fitr, où l’on reçoit sa famille et ses proches dans une ambiance festive et riche en mets ? Les religions parlent des plaisirs de la table, portent un intérêt certain au vin et ne rejettent pas la sexualité. Les impératifs moraux que nécessitent les religions et qui s’appliquent au plaisir entravent-ils celui-ci ?

    Encore faudrait-il examiner comment le plaisir devient condition de la foi et comment il est en retour redéfini par la foi. L’extase n’est-elle pas la traduction du plaisir à son plus haut degré ? Saint-Augustin, parlant de la foi dit ceci : « C'est peu que tu sois attiré par ta volonté, tu l'es encore par la volupté ». Nos invités, au-delà des pétitions de principe superficielles, interrogeront les discours des religions sur le plaisir, assumé, nécessaire ou rejeté.

    INTERVENANTS

    P. Matthieu Villemot
    Docteur en philosophie – Licence canonique de théologie

    Jean-Robert Pitte
    Membre de l’Institut

    Nicole Jeammet
    Psychanalyste, professeur au Centre Sèvres

    Marion Duvauchel
    Professeur de lettres et de philosophie