Voulez-vous effacer les recherches récentes ?

Toutes les recherches récentes seront supprimées

Liker
À regarder plus tard
Partager
Ajouter

Soudan du Sud : l'ancien vice-président nie tout coup d'Etat

il y a 4 ans64 views

Plus de 400 morts, environ 800 blessés, et de 10 000 à 15 000 personnes réfugiées dans les deux bases des Nations unies à Juba, la capitale du Soudan du Sud. Ces chiffres proviennent de diplomates à l’Onu. Juba a sombré dans les violences ces derniers jours.

L’ancien vice-président sud-soudanais a nié l’existence d’une tentative de coup d’Etat dont l’accusent les autorités. Riek Machar, en fuite, s’exprimait pour la première fois mercredi. “Il n’y a pas eu de coup d’Etat. Ce qui s’est passé à Juba est un malentendu entre membres de la garde présidentielle, au sein de leur unité. Ce n‘était pas une tentative de coup d’Etat. Je n’ai aucun lien ou connaissance d’une quelconque tentative de coup d’Etat”, a affirmé M. Machar, qui s’exprimait depuis un endroit inconnu.

M. Machar figure avec quatre autre figures politiques du pays sur une liste officielle de personnes recherchées. Dix hautes personnalités ont été arrêtées, selon le gouvernement, dont huit anciens ministres du cabinet limogé en juillet, en même temps que M. Machar, par le président Salva Kiir.

L’ex-rébellion sudiste est au pouvoir depuis un accord de paix avec le Soudan en 2005 qui a mis fin à des décennies de guerre civile et débouché sur l’indépendance du Soudan du Sud en juillet 2011.

Avec AFP

Signaler cette vidéo

Quel est le problème ?

Intégrer la vidéo

Soudan du Sud : l'ancien vice-président nie tout coup d'Etat
Lecture auto
<iframe frameborder="0" width="480" height="270" src="//www.dailymotion.com/embed/video/x18jw5t" allowfullscreen allow="autoplay"></iframe>
Intégrer la vidéo à votre site avec le code d'intégration ci-dessus