Les affrontements au Soudan du Sud ont fait jusqu'à 500 morts et 800 blessés

Découvrir le nouveau player
euronews (en français)
2,3K
70 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
Il s’agit de chiffres communiqués par l’ONU qui cite des sources hospitalières à la suite des combats qui ont opposé ces derniers jours des factions rivales de l’armée. Il s’agit des forces fidèles au président Salva Kiir et celles d’un de ses opposants, l’ex-vice-président Riek Machar, limogé en juillet avec le gouvernement.

Le pouvoir a annoncé hier l’arrestation de 10 personnalités dont huit anciens ministres en rapport avec le “coup d’Etat” manqué de dimanche. Une tentative également contestée dans son existence.

Le ministre sud-soudanais de l’Information estime que la situation est redevenue calme et que ceux qui ont quitté leurs maisons peuvent désormais y retourner.

Ces combats qui ont lieu à Juba, la capitale ont provoqué le déplacement de 15 000 personnes. Elles ont trouvé refuge auprès des Nations Unies.

L’ONU qui redoute désormais des violences ethniques dans tout le pays, un peu plus de deux ans après l’indépendance du Soudan du Sud après des années de guerre civile avec le Soudan.

0 commentaire