Advertising Console

    Vive le Vent, chant de Noël

    ladoremi

    par ladoremi

    49
    306 vues
    Chant de Noël repris de manière guillerette et dans la bonne humeur pour souhaiter aux vieux enfants de bonnes fêtes.
    Vive le temps
    Vive le temps
    Vive le temps d'hiver
    Qui rapporte aux vieux enfants
    Leurs souvenirs d'hier
    « Vive le vent » (ou « Jingle Bells » qui veux dire littéralement « Tintez Clochettes ») est une chanson américaine écrite par James Pierpont (1822 - 1893) et publiée la première fois en 1851. C'est l'un des chants de Noël le plus connu dans le monde. Elle fut notamment interprétée par Elvis Presley, Carl Perkins, Jerry Lee Lewis et Johnny Cash le 4 décembre 1956
    Elle a été adaptée en français par Francis Blanche en 1948, sous le titre « Vive le vent ». Cette adaptation est très populaire en France et a été interprétée par plusieurs chanteurs, comme Tino Rossi, Dalida, Mireille Mathieu et Henri Dès que j’adore. Le groupe Onkel Tom l'a également reprise dans son 4ème album sorti en 2000 (« Ich Glaub' Nicht an den Weihnachtsmann »), parodiant des chants de Noël. Plus récemment, en 2002 et en 2005, ce titre a été repris par Thierry Gali, a été remixé par le chanteur Basshunter en version techno, et interprété dans une version plus pop par le chanteur Mika en 2011. Et récemment par la Grande Sylvie…. Oups !
    Avec la participation active du débonnaire Lacoste, puissant cheval de pas loin d’une tonne qui fait attelage, tire le traineau du père-Noël et nous fait voltiger ! Dans ce cadre là, il ne bouge pas une oreille mais soupire dans la catégorie « ils sont fous ces gaulois ! ». Mais attention, il est adorable, surtout avec les enfants, dans ses activités de travail, mais dans son pré, mieux vaut ne pas aller le chatouiller : là, c’est le chef et le mâle dominant. Ouh ! le macho !
    Quoi que…. Seule la ponette Ondine a tous les droits (je le soupçonne d’être amoureux de ce petit gabarit) ; elle peut même lui enlever le foin de la bouche, un peu comme dans la « belle et le clochard, avec le plat de spaghettis, si vous voyez ce que je veux dire ; et si vous ne voyez pas, il est urgent de retourner en enfance).