Advertising Console

    Gérard Larrat, candidat aux élections municipales de Carcassonne en 2014 « Le nouvel Hôpital, le Conservatoire… c’est ça mon investiture ! » :

    Repost
    TVcarcassonne

    par TVcarcassonne

    121
    673 vues
    http://www.tvcarcassonne.com TVcarcassonne :

    C’est un Gérard Larrat particulièrement déterminé qui a officialisé sa candidature aux prochaines municipales de mars, ce vendredi 13 décembre 2013, à Carcassonne.

    L’ancien député et maire de la ville a reconnu avoir été absent ces derniers mois pour « comme l’aurait fait tout mari aimant et comme bon nombre de carcassonnais touchés par la maladie », prendre soin de son épouse.

    Gérard Larrat s’est dit maintenant prêt à proposer une liste compétente, rajeunie, sans étiquette politique (société civile, UMP, Centre et même PS) dont le point commun sera la compétence car « la politique, ce n’est pas un emploi, c’est du travail ! ».

    Gérard Larrat a confié « devoir » aux carcassonnais de se présenter, aux vues de l’offre politique actuelle :

    - « Jean-Claude Pérez, on ne peut pas tout lui reprocher mais le manque cruel d’investissement a fait prendre à la Ville plusieurs années de retard. Il faut relancer la dynamique que j’avais impulsée ».

    - « Isabelle Chésa, elle était mon adjointe. C’est une militante avec laquelle je partage certaines valeurs sauf lorsqu’elle ne représente plus ces valeurs, celles d’une droite humaniste. Je pense qu’elle est très mal conseillée ».

    - « Je salue le duo Daraud / Boissonade. Ils ont beaucoup de courage de se lancer dans une période où les français ne croient plus en la politique. Avec eux aussi, je partage certaines valeurs ».

    - « Le Front National, certains diront que ma candidature va lui permettre de progresser car cela fera deux listes de droite. C’est n’importe quoi ! Ceux qui disent ça ne se sont pas demandés pourquoi certains carcassonnais allaient voter FN. Ce n’est pas un vote idéologique, c’est l’expression d’un ras-le-bol. Je représenterai donc tous ceux qui en ont assez mais contrairement au FN, avec un vrai programme, de vraies propositions et une liste de carcassonnais ouverts ».

    - « Quant au Front de Gauche, Europe Écologie les Verts et Alliance Communiste 11, qui ont décidé de faire une liste commune, je pense que cela signifie simplement que le Parti Socialiste est aujourd’hui incapable de répondre aux attentes et de mener une véritable politique de gauche ».

    Gérard Larrat dévoilera sa liste courant du mois de janvier « Une liste de carcassonnais qui servent la Ville et non pas qui s'en servent ! et il y aura des surprises… », tout comme une partie de son programme « essentiellement axé sur l'emploi car l’emploi c’est l’espoir d’une vie meilleure pour beaucoup de carcassonnais qui restent aujourd’hui sur le carreau. Je m’appuierai sur les projets structurants que j’ai déjà mis en place (Rocadest, le nouvel Hôpital etc.) mais je proposerai aussi un ambitieux plan d’ensemble réunissant Bastide, Cité et périphérie. Objectif, 1000 emplois supplémentaires d’ici 2016. Je sais faire, je l’ai déjà prouvé et je le ferai ».

    Concernant l’affaire dite « des fausses procurations », Gérard Larrat a déclaré : « Tout le monde sait que j’ai été victime d’un complot ignoble. J’ai d’ailleurs obtenu un non-lieu. Au-delà du fait que ma famille, mes proches et moi-même en avons beaucoup souffert, j’en suis sorti plus fort que jamais ! ».

    Gérard Larrat a terminé sur une note d’humour concernant son âge (71 ans) : « Vous savez, la médecine a fait des progrès. Je ne me suis jamais senti aussi bien ! « (RIRE).


    L'interview en direct sur le plateau de Chérie FM Carcassonne est à retrouver en intégralité sur la chaîne Youtube Aude Chérie : http://www.youtube.com/channel/UCPdQY-sxLNqkqb6gWYJ27kQ