Advertising Console

    Exécution à la mitraillette pour le numéro 2 Nord-Coréen, le peuple se réjouit

    Repost
    euronews (en français)

    par euronews (en français)

    3,3K
    10 374 vues
    Une purge soudaine dans un pays à parti unique…
    Le numétro 2 du régime nord-coréen, Jang Song-Thaek, a été exécuté alors qu’il était considéré comme le mentor de son neveu Kim Jong Un, depuis que ce dernier a succédé à son père à la tête du pays, fin 2011.
    Arrêté soudainement la semaine dernière, en pleine réunion politique, le haut dirigeant a été jugé hier, jeudi, par un tribunal militaire spécial, qui l’a condamné à mort. Il aurait été fusillé à la mitraillette.
    Parmi les Nord-Coréens, c’est officiellement la satisfaction qui prédomine :

    “C’est comme un ennemi qui a osé être assez fou pour vouloir enlever le pouvoir à notre parti et à notre leader Kim Jong Un. Et regardez combien ça a blessé les vies des gens. Il a eu ce qu’il méritait.”

    “Pour ce groupe de traîtres qui allait détruire notre unité, l’exécution est trop clémente. Ils auraient dû être démantelés et jetés dans les poubelles de l’Histoire.”

    Jang aurait tenté de renverser l’Etat, il a été accusé de consommation de drogues, et d’avoir dépensé l’argent du parti dans des casinos.
    Alors que la Corée du Nord a éliminé beaucoup d’officiels en 65 ans d’Histoire, il est rare que quelqu’un d’aussi puissant ait été congédié et supprimé avec cette transparence. Cette élimination laisse penser qu’il existe des divisions internes et des factions rivales dans l’entourage de Kin Jong Un.