Advertising Console

    David Assouline : « Il faudra rester le temps qu’il faut en Centrafrique, pour empêcher ce bain de sang. Il n’était pas possible que la communauté internationale détourne les yeux de la situation qu’il y avait là-bas. »

    RFI

    par RFI

    1K
    334 373 vues
    David Assouline, porte-parole du PS, sénateur de Paris