Advertising Console

    Meeting Marseille - Daniel Gluckstein

    Reposter
    PRAT Didier

    par PRAT Didier

    4
    31 vues
    Au meeting marseillais du POI, Daniel Gluckstein, secrétaire national du POI, change un instant de continent pour parler de l’Afrique du Sud. Le gouvernement sud-africain est tripartite, composé de l’ANC, du Parti communiste et de la COSATU, la centrale syndicale du pays qui est membre à part entière du gouvernement. Le responsable national du POI et coordinateur de l’Entente internationale des travailleurs et des peuples informe de la situation en Afrique du Sud et de la discussion dans l’organisation syndicale.

    « Depuis la chute du régime de l’apartheid, les travailleurs, les militants, s’entendaient dire : "mais on ne peut pas faire autrement, certes ce gouvernement mène une politique au service des capitalistes, certes on vit de plus en plus mal, mais enfin c’est tout de même eux qui nous ont libérés". Et la révolte grondait. Et quand elle a explosé à Marikana, elle n’a pas explosé seulement pour les mineurs, elle a révélé, dans toutes les couches de la population noire, dans tous les secteurs du mouvement syndical, le fossé grandissant entre les aspirations des travailleurs, des jeunes et la politique du gouvernement. Ce que personne ne voulait dire publiquement dans les années précédentes, est venu sur la place publique. »

    « Faudrait-il que la COSATU continue à soutenir ce gouvernement responsable du massacre de Marikana ? ». Il poursuit : « Tout le monde comprend bien [en Afrique du Sud] que la politique menée par le gouvernement tripartite (l’ANC, le Parti communiste et la COSATU) ne pourrait pas se poursuivre si la centrale syndicale se retirait du gouvernement ». Il conclut : « Est-ce que ceci ne nous ramène pas aux questions que nous discutons ici [en France] ? »