Ukraine : la police anti-émeutes à l'assaut de la place de l'Indépendance

euronews (en français)
1,8K
149 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
A Kiev, les forces de l’ordre l’encercle et commence à l’investir dans certains secteurs. Quelques échauffourées ont eu lieu et au moins 25 personnes ont été blessées selon des sources médicales. Onze personnes ont également été arrêtées selon l’opposition.

Selon nos correspondants qui se trouvent sur la place, les forces de l’ordre ont démantelé certaines barricades placées par les manifestants pro-européens qui occupent cette place depuis plusieurs jours pour dénoncer le revirement du président Ianoukovitch qui a refusé de signer un accord de partenariat avec l’Union européenne pour se rapprocher de la Russie.

Cette “opération nettoyage” intervient alors qu’une délégation européenne conduite par Catherine Ashton est en pleine mission de conciliation. La délégation demande aux autorités d’empêcher tout recours à la violence et elle veut savoir qui a donné l’ordre de l’assaut. Washington exprime son “dégoût”.

“C’est de la pure provocation contre une manifestation pacifique. Nous sommes ici sans armes ni bâtons ni autre chose. Comment peuvent ils agir ainsi contre des gens pacifiques dans leur propre pays”, explique ce manifestant.

“Nous sommes ici comme bouclier humain pour séparer les forces de l’ordre et anti-émeutes et nos jeunes manifestants. Nous espérons pouvoir retenir ceux qui veulent attaquer et les autres qui veulent répondre”, raconte cet autre.

Les leaders de l’opposition qui se trouvent sur la scène centrale les exhortent à ne pas exécuter les ordres du pouvoir. Ils ont aussi appelé tous les habitants de Kiev à les rejoindre par tous les moyens et elle prédit “des millions” de manifestants après l’assaut de la police. Ils seraient déjà plus de 15 000 selon la chaîne 5 Kanal. L’archevêque de la cathédrale St Michel a fait sonner les cloches en signe de ralliement.

“Voilà comment est la situation sur l’une des dernières barricades sur la place de l’Indépendance. Les forces spéciales tentent par la force de pousser à travers les barricades, et ils les brisent, les manifestants tentent de toutes leurs forces de s’opposer à eux pour contrôler les dernières entrées à Maidan”, explique Angelina Karyakina, l’une des correspondantes d’Euronews sur la place à Kiev”.

0 commentaire