Thaïlande: la chef du gouvernement dissout le Parlement mais exclut de démissionner

euronews (en français)
2,2K
47 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
Elle pensait calmer le jeu en faisant plusieurs concessions mais elle ne démissionnera pas. La chef du gouvernement thaïlandais Yingluck Shinawatra, des sanglots dans la voix, l’exclut catégoriquement ce mardi et appelle les manifestants à rentrer chez eux.
L’annonce hier de la dissolution du Parlement et d‘élections anticipées le 2 février prochain n’y a rien fait. Les manifestants ne désarment pas et lui laissent 24 heures pour quitter le pouvoir .

Depuis plus d’un mois, ils défilent pour réclamer la fin de ce qu’ils appellent le “système Thaksin”, du nom du frère de la chef du gouvernement. L’ancien Premier ministre renversé par un coup d’Etat en 2006 reste au coeur de la politique malgré son exil. Les manifestants dénoncent un système électoral corrompu et réclament la mise en place d’un “conseil du peuple” non élu.

Avec AFP

0 commentaire