Thaïlande : la dissolution du Parlement n'apaise pas les manifestants

26 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
Après des manifestations massives de l’opposition depuis des semaines, leur meneur Suthep Thaugsuban semble en position de force. En ce lundi baptisé “jour du jugement”, quelque 100000 personnes étaient de nouveau dans les rues, direction le siège du gouvernement. Ce gouvernement qu’ils veulent faire tomber, dénonçant “le régime de Thaksin”, dans une allusion à Thaksin Shinawatra, frère de l’actuelle Première ministre Yingluck Shinawatra.

“Ils doivent quitter ce pays. Je ne veux plus de la famille Shinawatra. Ils devraient quitter le pays”, répète l’un des manifestants.

La décision d’Yingluck Shinawatra de dissoudre le Parlement et d’annoncer de nouvelles élections générales dès que possible n’a donc pas suffit aux manifestants. Leur mouvement, qui accuse le frère en exil de la Première ministre de diriger le pays en sous-main, s’est radicalisé la semaine dernière. Il souhaite la mise en place d’un “conseil du peuple” non élu. Une revendication critiquée pour sa nature non-démocratique.

0 commentaire