Mandela : ferveur en Afrique du Sud

euronews (en français)
2,1K
122 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
La ferveur pour saluer la mémoire de “Tata Madiba”, le surnom de Nelson Mandela, était bien présente dans les rues de Soweto, la banlieue de Johannesburg. Petits et grands, hommes et femmes, ont chanté, dansé mais aussi écrit des messages pour exprimer tristesse, reconnaissance et espoir.
Les Sud-Africains ont afflué aussi au Nelson Mandela Square à Sandton à Johannesburg où se dresse une immense statue à l’effigie du héros national.
Dans la rue, à la radio, à la télévision, on ne parle que de Madiba et de tout ce que lui doit ce pays de 53 millions d’habitants.

“Il était un père pour tout le monde en Afrique du Sud, souligne une femme blanche. Il a apporté la paix en Afrique du Sud. Je souhaite que ce qu’on a aujourd’hui grâce à lui et que son exemple apportent la paix au reste du monde”.
“Aujourd’hui, nous parlons de liberté, nous parlons de réconciliation, d‘égalité des chances quelque soit la couleur de la peau et ça, ce n‘était pas pris en considération avant que Mandela n’aille en prison”, souligne un jeune noir.

Alors que de nombreux Sud-Africains et dirigeants étrangers ne rateraient pour rien au monde les funérailles de Mandela, le Premier ministre tchèque sortant Jiri Rusnok a confié qu’il espérait y échapper dans une conversation privée enregistrée à son insu. Ses propos ont été diffusés par la télévision publique tchèque dans la soirée avant de connaître un grand retentissement sur la toile hier. Jiri Rusnok a ensuite présenté ses excuses dans un court message envoyé aux médias tchèques reconnaissant que ses propos n‘étaient pas “corrects”.

Avec AFP, Reuters et notre reporter François Chignac

0 commentaire