Advertising Console

    Alain Duhamel suspendu de campagne

    Repost
    nadysarko

    par nadysarko

    24
    791 vues
    La direction de France Télévisions lui fait payer sa prise de position en faveur de François Bayrou.
    Pour Alain Duhamel, les campagnes se suivent et se ressemblent. En 2002, le chroniqueur avait dû garder le silence en raison d'un ouvrage d'entretiens avec Lionel Jospin. En 2007, si le soutien est différent, le résultat est le même.
    Le célèbre chroniqueur politique sur RTL, affiche publiquement son soutien à François Bayrou pour l’élection présidentielle de 2007. Une confidence faite à des étudiants de Sciences Po lors d’une conférence organisée le 27 novembre 2006 par les jeunes de l’UDF : Bayrou ? "C’est quelqu’un que j’aime bien et je voterai pour lui", lâche Alain Duhamel, un peu gêné. (pour écouter cette phrase, placer la vidéo à partir de la troisième minute). Comme si le propos lui avait échappé.
    La réaction ne se fait pas attendre. En fin d'après-midi, la direction de France Télévisions annonce que le journaliste «ne participera pas à l’émission « A vous de juger » avec François BAYROU programmée ce jeudi 15 février». Plus dur encore, «il n’interviendra plus sur les antennes de France Télévisions jusqu’à la fin de la campagne électorale».
    En début de soirée, c'est au tour de RTL d'annoncer que «d'un commun accord» entre la direction et Alain Duhamel, ce dernier n'assurera plus «le temps de la campagne présidentielle» sa chronique quotidienne.
    Bayrou : "Ça m'encourage"
    Interrogé jeudi 15 février 2007 par lefigaro.fr, François Bayrou s'est dit «encouragé de voir que des personnalités importantes et de réflexion vont voter pour moi». «Je trouve ça positif. Mais je ne mets pas en scène ce genre de déclaration : je n’ai jamais voulu faire de comité de soutien parce que chacun s’exprime à titre de citoyen. C’est cette réflexion et cette démarche civique qui sont respectables. J’en suis heureux, ça m’encourage mais je ne veux pas en faire un effet de communication», a-t-il ajouté.