Damien Lempereur (DLF) défend les libertés fondamentales

Découvrir le nouveau player
DLF TV

par DLF TV

670
139 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
  • Playlists
Le tribunal administratif de Rennes a suspendu jeudi soir en partie l'arrêté préfectoral qui interdisait aux supporteurs indépendants du Paris SG de pénétrer dans le département de l'Ille-et-Vilaine, avant le match de la 18e journée de Ligue 1 de football Rennes-PSG samedi.
Les supporteurs du PSG qui n'effectuent pas le déplacement officiel avec le club parisien peuvent entrer en Ille-et-Vilaine samedi mais ne peuvent cependant toujours pas accéder aux abords du stade de la Route de Lorient (match à 17h00).Le juge des référés a ainsi estimé que l'interdiction faite par un arrêté préfectoral publié mercredi après-midi "à toute personne se prévalant de la qualité de supporteur du Paris Saint-Germain Football Club, ou se comportant comme tel, de pénétrer dans le département d'Ille-et-Vilaine", n'était pas nécessaire et portait manifestement atteinte à la liberté fondamentale d'aller et venir.La préfecture mettait en avant des "risques sérieux pour la sécurité des personnes et des biens"."Nous sommes très satisfaits, même si l'arrêté n'a été qu'en partie suspendu. C'est la première fois qu'un arrêté préfectoral interdisant les déplacements de supporteurs est suspendu en cela qu'il excède les abords du stade", a déclaré à l'issue de l'audience Me Damien Lempereur, l'un des avocats de Pierre Barthélémy.Ce supporteur parisien, par ailleurs conseil de certains fans du PSG dans de précédentes affaires, avait formulé mercredi soir une requête en annulation pour illégalité auprès du tribunal administratif de Rennes."Il était très important de dire qu'on ne peut pas restreindre les libertés fondamentales sans proportionner et délimiter (cette restriction) dans l'espace et dans le temps. C'est un coup d'arrêt porté à tous les arrêtés préfectoraux qui se succèdent envers les supporteurs et qui ne concernent pas uniquement ceux du PSG", a ajouté Me Lempereur.Les déplacements non encadrés de supporteurs du PSG, mais aussi d'autres clubs, sont régulièrement soumis à ce type d'arrêtés préfectoraux, mais ils concernent en général des périmètres plus restreints que le département.

0 commentaire