Philippe Jaroussky : "Je n'imaginais pas devenir un soliste"

Le Républicain Lorrain
288
37 448 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
Philippe Jaroussky et Nathalie Stutzmann uniront, ce soir pour la première fois à l’Arsenal de Metz, leurs voix pour Haendel et Vivaldi. Juste avant son récital, le contre-ténor français de trente-cinq ans se confie pendant une quinzaine de minutes sur sa déjà longue carrière, ses projets, Farinelli et... Ella Fitzgerald. C'est également à lire ici : http://www.republicain-lorrain.fr/actualite/2013/12/06/jaroussky-et-stutzmann-comme-a-la-maison.

Les commentaires sont désactivés pour cette vidéo.