Pierre Hillard - Meta TV - Comprendre le Nouvel Ordre Mondial sur la libre antenne 6/6

Découvrir le nouveau player
MetaTV  France
3,1K
12 734 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
  • Playlists
Pour comprendre le nouvel ordre mondial avec Pierre Hillard qui nous révèle de façon factuelle les dessous du plan de l'oligarchie mondiale qui vise l'éclatement des nations en vue de la création de bloc continentaux.

Cet agenda existe depuis longtemps et poursuit l'objectif d'imposer un gouvernement mondial.

Les évènements historiques comme les guerres mondiales ou les révolutions de couleur permettent à cette élite oligarchique d'imposer ses projets politiques et ses changements dans la société en particulier l'abandon des traditions.

Retrouvez nous EN DIRECT du lundi au vendredi 21h à minuit sur www.metatv.org

1 commentaire

Instructif et clairvoyant. Et inutile d'être religieux pour comprendre ce qu'il se passe actuellement, car ce qui est décrit dans ces vidéos atteint son point culminant. Mais toute la manipulation reste bien entendu à décrypter, il se trouve que les grandes révolutions qui ont eu lieu jusqu'à aujourd'hui ont été instiguées par des élites dans la poursuite de leurs intérêts privés. Le jour où la révolution viendra vraiment du peuple, la véritable démocratie aura lieu.

Encore faudrait-il que tout le monde utilise ses neurones pour comprendre le monde environnant, mais pour le moment ce n'est pas le cas. Pour une raison simple, c'est que les gens sont en général trop fatigués pour chercher à le comprendre, et passent plus leur temps à subir et à accepter. Ils sont aveuglés par leur routine et leurs problèmes économiques et sociaux. Parce que toutes les conditions sont réunies pour que ce soit ainsi, que l'on tombe dans ce piège de se considérer trop "occupé" pour penser, réfléchir et agir.

Ce n'est pas une fatalité pour autant, il suffirait simplement qu'un groupe révolutionnaire, en faveur d'une remise en cause du système, soit assez important pour avoir une influence sociétale. Et qu'il sache résister et défier tous les pièges linguistiques que les médias, lobbys et partis politiques hégémoniques actuels utilisent en règle générale contre les subversifs.Oui, l'Union Européenne, les nazis l'ont imaginée, les socio-démocrates l'ont faite. Il ne s'agit en fin de compte que la mise en application du totalitarisme mais sans les outils militaires, c'est un coup d'Etat mis en place sur des décennies par les banques les plus importantes, dans l'optique d'une société capitalo-communiste. Ce n'est ni plus ni moins que l'avènement d'un gouvernement ploutocratique qui utilise l'idéologie marxiste pour endormir et "éduquer" la population, de manière à ce qu'elle pense d'une manière qui ne la confond pas avec le pouvoir, tout en lui donnant l'illusion, par l'apparence (les urnes), de gouverner. En effet, le nazisme ayant perdu la guerre, il gagne l'après-guerre. On imagine très vite que la suprématie blanche, sous ce régime, était surtout faite pour être répandue dans les classes "inférieures" de manière uniformisée, mais elle n'était pas partagée par la classe dirigeante dans les faits, car composée de mondialistes qui n'avaient aucun attachement ni pour leur couleur de peau, ni pour quelque racine que ce soit, ce sont des apatrides qui veulent juste imposer leur domination.

Pour en revenir à aujourd'hui, la réalité est que la plupart des dirigeants aussi bien en France que dans tous les pays occidentaux sont impliqués dans cette destruction du passé d'une manière ou d'une autre. Et dans cette logique, naturellement, tous les partis considérés comme "trop proches du peuple et de la nation" (d'où le terme "populiste" utilisé en permanence) ne doivent pas arriver au pouvoir. Cela mettrait naturellement en danger les projets de l'oligarchie européenne, et indirectement de la ploutocratie américaine qui, cela semble évident, est complètement derrière le rideau. Par conséquent, on utilise les armes psychologiques et verbales, telles que la propagande, la réduction ad hitlerum, les procès d'intention, les références incessantes au négatif du passé (histoire de négativiser à jamais le passé et tout ce qui s'en rapproche), tout ceci sur fond de discrédit de toute parole ou initiative qui ne vient pas du "haut".

Je vois déjà arriver les personnes qui crient au "conspirationnisme". Mais ce n'est pas un complot, c'est la manière dont fonctionne le monde, tout simplement. Il faut juste l'accepter sans céder au fatalisme. Pour survivre, il ne reste qu'à défendre ce qui nous reste ; notre culture, nos racines. Un homme qui ne sait pas d'où il vient ne sait pas où il est et n'a aucun avenir. Et il est surtout perméable à l'esclavage total.
Par 666_Jonathan_666 l'année dernière