Advertising Console

    Le sommet de l'OSCE s'ouvre à Kiev, au milieu des contestations

    Reposter
    euronews (en français)

    par euronews (en français)

    3,2K
    64 vues
    Alors que les manifestations se poursuivent en Ukraine, le hasard du calendrier réunit aujourd’hui à Kiev les ministres des Affaires étrangères, dont le Russe Sergueï Lavrov.

    Des pancartes condamnant la récente répression policière ont accueilli les 57 délégations diplomatiques, venues participer au sommet de l’OSCE, l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe.

    Le ministre allemand des Affaires étrangères, Guido Westerwelle, s‘était illustré la veille en défilant aux côtés des manifestants ukrainiens. D’autres, comme l’Américain, John Kerry, absent au sommet, ont clairement affiché leur soutien envers l’opposition.

    L’OSCE a demandé ce matin l’ouverture d’une enquête après les violences policières survenues dans le centre de la capitale ukrainienne. Violences qui ont fait plusieurs blessés, notamment parmi les journalistes.

    A l’extérieur, les manifestants ont entamé ce jeudi leur 15ème jour de protestation. Ils bloquent l’accès au siège du gouvernement et de la présidence ainsi qu’au Parlement. Leur objectif : obtenir le départ de leurs dirigeants, qui ont tourné le dos à l’Europe en refusant de signer l’accord d’association.

    La police, qui dénonce une occupation illégale, a donné cinq jours aux manifestants pour évacuer les lieux.