Le cartel des taux interbancaires épinglé par Bruxelles

Découvrir le nouveau player
euronews (en français)
2,2K
69 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
  • Playlists
La Commission européenne a infligé mercredi des amendes à huit établissements financiers pour avoir manipulé les taux interbancaires en euros (Euribor) et en yens (Libor et Tibor), pour un montant total record de 1,7 milliard d’euros.

Deutsche Bank, visée dans les deux enquêtes, devra à elle seule s’acquitter d’une amende totale de 725 millions d’euros.

Deutsche Bank a affirmé avoir constitué les réserves nécessaires pour s’acquitter de ce montant.

“Ce qui est choquant à propos des scandales de l’Euribor et du Libor ce n’est pas seulement la manipulation des taux, ce qui est une très sérieuse infraction, mais aussi la mise en place d’authentiques cartels entre un certain nombre d’acteurs financiers, a affirmé Joaquin Almunia, le commissaire européen à la Concurrence. Avec la décision d’aujourd’hui, nous voulons envoyer le message que la Commission est déterminée à combattre et sanctionner ces cartels du secteur financier”.

La banque française Société Générale, visée uniquement dans l’enquête sur l’Euribor, est condamné à verser une amende de 446 millions d’euros et la banque britannique Royal Bank of Scotland, condamnée dans les deux affaires, devra payer 391 millions d’euros.

Les banques américaines JP Morgan, 80 millions d’euros d’amende et Citigroup 70 millions, ont également été épinglées par Bruxelles.

0 commentaire