Taranis : à la découverte de la face cachée des orages

592 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
Le satellite du CNES doit caractériser les échanges d’énergie entre les zones orageuses de l’atmosphère, l’ionosphère et la magnétosphère à la suite d’éclairs (entre 20 et 100 km d’altitude). Crédits : CNES. www.cnes.fr

1 commentaire

passionnant, merci de cette vidéo
Par solovar en décembre