Advertising Console

    Henri : un film "triste à pleurer"

    Reposter
    Le Monde.fr

    par Le Monde.fr

    7,8K
    31 024 vues

    Henri est un tenancier de café, taciturne et tout juste veuf. Rosette est une handicapée mentale qui rêve d'une vie normale. Après « Quand la mer monte », qui mettait en scène une comédienne et un porteur de géants, Yolande Moreau conte à nouveau une histoire d'amour entre deux êtres vivant en marge. Si l'histoire est touchante, elle demeure néanmoins figée dans une succession de tableaux. Le regard des critiques du Monde, Isabelle Regnier et Franck Nouchi.


    Images : Olivier Clairouin / Le Monde.fr - mardi 3 décembre 2013